Écourues : sur le Loir et la Sarthe, navigation coupée

Du 1er septembre au 15 décembre 2020, des opérations d'inspection et de réparation des ouvrages sur le Loir et la Sarthe sont organisées. Pendant ces "écourues", la navigation est interdite sur les rivières.

Temps de lecture :  min.

    Le Département est propriétaire et gestionnaire des voies d'eau. À ce titre, il est responsable de l’entretien et de la remise en état de ces rivières, mais aussi de ses rives et de ses ouvrages (ponts, barrages…).

    Chaque année, il organise des "écourues". Ces opérations, qui se déroulent à compter du 16 septembre, soit lorsque le débit des cours d'eau est au plus bas, a pour objectif de baisser le niveau des rivières, afin de permettre aux agents d'exploitation du Département d'inspecter et réparer les différents ouvrages.

    Ainsi, le niveau de l'eau baissera :

    • sur la Sarthe, du 1er septembre au 15 décembre (ouvertures des barrages de Cheffes, Chateauneuf, Villechien et Pendu)
    • Sur le Loir, du 18 septembre au 20 novembre

    Pendant la durée des écourues, la navigation sera fermée sur la Sarthe entre Cheffes et la limite du département. Les promeneurs et les riverains trouveront en revanche une occasion de venir observer ces paysages étonnants de rivières au niveau exceptionnellement bas.

    Une passe à poissons à Cheffes-sur-Sarthe

    La période des écourues est l'occasion de travaux parfois spectaculaires (comme ce fut le cas en 2018 à Grez-Neuville) mais alliant toujours respect de l'environnement et valorisation de notre patrimoine. Parmi les opérations notables qui seront menées cette année, on notera :

    • la finalisation des travaux de restauration de la continuité piscicole sur la Sarthe. À l’issue de ces travaux, l’ensemble de la Sarthe en Maine-et-Loire sera rouverte à la migration des poissons.

    • la réalisation de différentes travaux d'empierrements de barrages ;

    • la réalisation d'entretiens courants (nettoyage de perrés, enlèvements d’embâcles et de déchets dans le lit, entretien de la ripisylve...) ;

    Sur le Loir, les écourues permettront aussi aux propriétaires de moulins de réaliser des opérations d’entretien.

    Écourues : pourquoi l'été ?

    Pourquoi faire baisser le niveau des rivières alors que le département est confronté à de faibles pluies depuis plusieurs mois ? Que l'on se rassure, les rivières ne seront pas vidées : "avec l'ouverture des barrages, celles-ci retrouveront même plutôt leurs caractéristiques et leur niveau naturel", rappelle Alexandre Barreteau, du service rivières du Département.

    Au-delà, la fin de la période "d'étiage" est bien le moment idéal pour réaliser les écourues, car les besoins en irrigation et en prélèvement d'eau dans les rivières sont moins importants et où les niveaux d'eau sont les plus bas. Si ces opérations étaient effectués en période hivernale ou d'inondation, il serait impossible d'atteindre le pied des ouvrages, et donc de mener les travaux ! "Les écourues sont importantes et programmées régulièrement afin d'assurer la pérennité des écluses, des chaussées, des digues, et moulins", souligne Alexandre Barreteau.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre de l'eau en Anjou