Période d'étiage

    Temps de lecture :  min.

      Qu'est-ce que l'étiage ?

      L’étiage est la période durant laquelle le débit d'un cours d'eau est exceptionnellement faible. Cette période est déterminée à partir d'une analyse sur plusieurs années.
      Les étiages sont dus à des sécheresses prolongées qu'aggravent des températures élevées. Il ne faut pas les confondre avec les basses eaux saisonnières habituelles.

      Quelles sont les mesures prises durant la période d'étiage ?

      En période de sécheresse, des dispositions sont mises en place pour limiter l’impact des prélèvements sur les cours d’eau.

      Depuis plusieurs années, un dispositif a été mis en place en période d’étiage qui consiste, par arrêtés préfectoraux, à prévenir et à contenir les effets de la sécheresse en appliquant dans les différents bassins versants, selon la gravité de la situation, des mesures de vigilance, restriction ou interdiction afin d’économiser l’eau, de restreindre ou d’interdire certains usages.

      Ainsi, ces dernières  années, les bassins versants de l’Oudon, du Layon, de l’Aubance, de l’Evre et du Brionneau ont été à plusieurs reprises classés en interdiction complète de prélèvement pendant plusieurs semaines.

        Les niveaux de sécheresse

        Il existe 4 niveaux en matière de sécheresse :

        Niveau 1 : vigilance

        • Information et incitation des particuliers et des professionnels à économiser l'eau

        Niveau 2 : alerte

        • Les prélèvements à des fins agricoles sont réduits de moins de la moitié ou interdits jusqu'à 3 jours par semaine,
        • Les activités nautiques sont interdites,
        • Il est interdit à certaines heures d'arroser les jardins, de laver sa voiture...

        Niveau 3 : alerte renforcée

        • Les prélèvements à des fins agricoles sont réduits de plus de la moitié,
        • L'arrosage des jardins est fortement limité,
        • Le lavage de voitures peut être interdit.

        Niveau 4 : crise

        • Les prélèvements non prioritaires sont arrêtés, y compris à des fins agricoles
        • Seuls les prélèvements en relation avec la santé, la sécurité civile, l'eau potable et la salubrité sont autorisés.

        Caractéristique des étiages en Maine-et-Loire

        De nombreux cours d’eau du département, notamment ceux situés à l’Ouest, sur le socle armoricain, souffrent d’étiages naturels sévères. En période estivale, certains cours d’eau sont en rupture d’écoulement (dans le bassin du Layon, de l'Aubance, de l'Oudon…). Certains cours d’eau bénéficient de soutien d’étiage soit grâce à des barrages (la Moine en aval de Cholet, la Mayenne…) ou d’autres par réalimentation par la Loire (l’Authion). La Loire elle-même, est soutenue par de grands barrages (barrage de Naussac et de Villerest) situés en amont du bassin.

        Retour sur l'étiage 2018

        L’année 2018 a été marquée par un étiage plutôt tardif compte-tenu de la pluviométrie du premier semestre relativement importante. Les premières mesures de restriction ont été prises le 22 mai pour le bassin de la Dive. Au total, 14 arrêtés de gestion des étiages ont été signés au cours de l'année 2018, ce qui place cette année dans la normale après une année 2017 particulièrement sèche. Ces arrêtés préfectoraux ont été pris pour la gestion de ces différentes périodes de vigilance, d’alerte, d'alerte renforcée et de crise.

        Soutien d'étiage sur le bassin Loire-Bretagne

        La période de soutien d’étiage s’étend généralement de juin à novembre mais peut être aussi précoce ou se prolonger jusqu’en décembre. Les objectifs de débits sur la Loire et Allier sont fixés par les règlements d’eau en cohérence avec les débits nécessaires au maintien d’un bon état écologique définis par le SDAGE.

        En cas de sécheresse accentuée, le comité de gestion des réservoirs de Naussac et de Villerest et des étiages sévères du bassin Loire-Bretagne, peut décider de réduire ces débits d’objectifs. La vocation des ouvrages de Villerest et Naussac est de lâcher de l’eau en période d’étiage, pour maintenir un débit minimum dans la Loire et dans l’Allier afin de satisfaire les différents usages de l’eau (industriels, agricoles, production d’eau potable) et les besoins des milieux naturels.

        Vous pouvez retrouver les données actualisées relatives à ces barrages sur le site internet de l'Etablissement Public Loire et consulter des informations précises sur la gestion des étiages par les barrages de Naussac et Villerest.