Anjou - Département de Maine-et-LoireAnjou - Département de Maine-et-Loire
Nos sites web
Observatoire de l'eau, maine-et-loire.fr Données et infos pratiques sur l'eau en Anjou

Etienne Begouen

Géologie et relief

Le territoire angevin se situe à la rencontre entre deux entités géologiques distinctes : à l’Ouest, le Massif armoricain et le Bassin parisien à l’Est. À ces deux entités géologiques se superpose un troisième ensemble qui mérite d’être considéré à part : il s’agit de la vallée de la Loire qui traverse le département d’Est en Ouest constituée de terrains alluvionnaires récents.

Temps de lecture :  min.

    À l'ouest, le massif armoricain

    Le Massif Armoricain est un des deux grands massifs anciens français. Essentiellement constitué de roches magmatiques (granites, basaltes) et métamorphiques (gneiss, micaschistes...) et accessoirement de roches sédimentaires anciennes (calcaires, grès...).

    Ce terrain géologique offre à l'Anjou quelques unes de ses caractéristiques, à travers notamment la célèbre ardoise (schiste ardoisier) de Trélazé.

    L'enceinte extérieure du Château d'Angers, par son mélange de schiste ardoisier et de tuffeau témoigne, quant à elle, de cette rencontre entre le massif armoricain et le bassin parisien.

    La géologie, étude des constituants de la Terre est un élément très important pour comprendre toutes les caractéristiques de la ressource en eau. En fonction des terrains rencontrés sur un territoire, les roches vont être plus ou moins poreuses, plus ou moins imperméables, laissant ainsi circuler l'eau ou au contraire la retenant.

    À l'est, le bassin parisien

    À l'est du département, on découvre les terrains plus récents du Bassin parisien. Caractérisée par ses terrains de calcaires, sables, grès, et faluns… cette couverture sédimentaire date des ères secondaires et tertiaires.

    Ce terrain géologique offre également à l'Anjou quelques unes de ses facettes les plus célèbres, à travers les paysages troglodytiques et les monuments en tuffeau.

    Photos : Sébastien Gaudard, Anjou tourisme, Bertrand Béchard.

    Relief de l'Anjou

    210m

    C'est le point culminant de l'Anjou (colline des Gardes)

    Le Maine-et-Loire se caractérise par des altitudes plutôt modestes oscillant entre 10 m et 210 m. L’opposition topographique la plus marquée s’ordonne entre le sillon alluvial de la Loire et les plateaux voisins et quelques lignes émergents de la topographie :

    • Les coteaux du Layon, ressaut d’une trentaine de mètres et leur prolongement, la Corniche angevine,
    • Les rebords des plateaux du Baugeois et du Saumurois entaillés par la Loire,
    • La colline des Gardes, point culminant du département à 210 m.

    Malgré cette douceur des reliefs, l’Anjou cultive la variété des paysages en raison de ses spécificités géologiques et de sa richesse hydrographique.

    Retour en haut de la page

    Nos sites web

    maine-et-loire.fr
    Fermer le menu