Se baigner

    Il existe 19 lieux ouverts à la baignade en Anjou. Le Département vous informe sur la qualité des eaux de baignade et les lieux où il est possible de piquer une tête en Anjou.

    Temps de lecture :  min.

      Où peut-on se baigner en Anjou ?

      21

      C’est le nombre de sites de baignade en eau douce dans le département

      En été, lorsque le mercure monte, il est toujours agréable d’aller piquer une tête. Outre les piscines, l'Anjou propose de nombreux lieux de baignade en pleine nature.

      Plans d’eau, lacs ou étangs, au cœur de paysages verdoyants ou dans une base de loisirs équipée, vous avez tous les choix !

      Peut-on se baigner dans la Loire ?

      Ce n’est pas pour rien qu’il s’appelle le fleuve sauvage. La baignade dans la Loire peut être très dangereuse, pour différentes raisons :

      • Le fond du fleuve est très changeant (trous d’eau, bancs de sables)
      • On trouve des bancs de sables friables, y compris sur le rivage
      • De forts courants, qui s’inversent, avec des tourbillons, notamment sous les ponts.
      • La qualité de l’eau n’y est pas contrôlée.

      Pour toutes ces raisons, de manière générale, la baignade est interdite sur la Loire. Il existe cependant des piscines naturelles aménagées sur les bords de Loire. C’est notamment le cas à Ingrandes-sur-Loire ou au plan d’eau de l’ile Millocheau à Saumur.

      Connaître la qualité des eaux de baignade

      En 2020, sur les 21 baignades du Maine-et-Loire, 15 sont classées en qualité excellente, 3 en bonne qualité, 1 en qualité insuffisante et 2 non classée.
      Dans notre carte ci-dessous, découvrez toutes les informations sur les lieux de baignade de Maine-et-Loire.

      Comment est mesurée la qualité de l’eau ?

      La qualité des baignades est suivie par l'Agence Régionale de Santé avec un suivi tous les 15 jours de la qualité microbiologique (plus de détails sur le site de l'ARS).
      En 2013, le classement des baignades a été réalisé selon une nouvelle méthode d'évaluation issue de la directive cadre européenne des eaux de baignade. Cette nouvelle méthode regroupe les résultats de 4 années de suivi analytique.

      Algues et cyanobactéries

      Pour certaines baignades sensibles au développement d'algues, les analyses microbiologiques sont complétées  par une recherche des cyanobactéries (des micro-algues susceptibles de produire des toxines lors de circonstances environnementales particulières). En nombre important, ces algues donnent une coloration verte intense ou bleue à l’eau. Les toxines peuvent être à l’origine de troubles de santé lors de contacts avec l’eau : irritations de la peau ou des muqueuses, troubles digestifs.

      À noter, la directive européenne sur la qualité des eaux de baignade, instaure également l’établissement de profils de baignade. Ces profils correspondent à une identification et à l’étude des sources de pollution pouvant affecter la qualité de l'eau. Ces études sont établies pour chaque eau de baignade et destinées à évaluer leur vulnérabilité et les risques de pollutions potentielles. Étudier la vulnérabilité des baignades permet de renforcer les outils de prévention à la disposition des gestionnaires. L’objectif à long terme est de n’avoir aucun rejet polluant dans une zone de baignade.