© Étienne Begouen

La Loire en Anjou, un patrimoine environnemental remarquable

    Le fleuve royal est le plus long de France et le dernier fleuve sauvage d’Europe.

    Temps de lecture :  min.

      En quelques chiffres...

      1012 km Longueur (dont 94 en Maine-et-Loire)
      115 000 km² Surface du bassin versant
      0,21 ‰ Pente moyenne

      La Loire, le dernier fleuve sauvage d’Europe

      La Loire, qui parcourt plus de 1 012 km à travers des paysages originaux, est le plus long fleuve de France. Il est aussi le dernier fleuve "sauvage" d'Europe. En effet, même si la construction de digues et de levées sur des linéaires importants est venue en partie maitriser ces divagations, la Loire présente un parcours relativement libre du fait de l'absence de barrages et d'écluses, excepté dans sa partie amont.

      Le saviez-vous ?

      Le Val de Loire est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en tant que « paysage culturel vivant » de Sully-sur-Loire (45) à Chalonnes-sur-Loire (49).

      Une biodiversité exceptionnelle

      Cette relative liberté de la Loire associée à une dynamique fluviale particulière comprenant des périodes d'étiage sévère succédant à des périodes de crue, engendre de perpétuels remaniements à l'origine d'une mosaïque de milieux. A chaque élément de cette mosaïque correspond un cortège animal et végétal à l'origine de l'exceptionnelle biodiversité du site. On y retrouve ainsi de nombreuses espèces patrimoniales, faisant l'objet de protection au niveau Européen et National. Le fleuve Loire constitue donc un vaste éco-complexe de haute valeur paysagère et patrimoniale, dont les différentes unités écologiques sont en étroite relation. Par ailleurs, la majorité de ces habitats sont d'intérêt communautaire au titre de la Directive "Habitats" de 1992.

      Au sein du département de Maine-et-Loire, la Loire atteint près de 1 km de large après avoir reçu les eaux de plusieurs grands affluents (Cher, Indre, Sarthe, Mayenne, …). Le corridor fluvial accueille alors plusieurs espèces de l'annexe II de la Directive "Habitats". On pourra citer notamment la présence de deux mammifères aquatiques au sein de ces eaux, le Castor et La Loutre ou bien encore la présence de poissons migrateurs comme le Saumon atlantique, les lamproies ou les aloses.

      Vallée de la Loire. © Étienne Begouen

      Caractéristiques principales

      La Loire, le plus grand  fleuve français a une longueur totale de 1 012 km (dont 94 km en Maine-et-Loire) avec un bassin versant de 115 000 km2  et une pente moyenne de 0,21‰.

      En Maine-et-Loire, le régime hydrologique de la Loire est soutenu en période d’étiage par les apports amont des barrages de Naussac et Villerest. Ainsi, le QMNA5 de la Loire à la station hydrométrique de Montjean est passé de 127 m3/s à 150 m3/s.
      Ces dernières décennies on a pu observer une augmentation de la pente, l’accélération des vitesses d’écoulement et l’abaissement de la ligne d’eau dus aux anciennes extractions importantes de granulats. Avec la fin des extractions de granulats du lit mineur, on observe une tendance à la stabilisation de la ligne d’eau d’étiage mais ce phénomène récent reste à confirmer. Les berges sont préservées et la végétation de bordure équilibrée hormis dans les secteurs urbains. De nombreuses annexes hydrauliques (boires) sont en cours de réhabilitation. Les bras de Loire sont entretenus pour favoriser la remobilisation du sable au moment des crues afin de contribuer au rehaussement de la ligne d'eau.

      La Loire est utilisée pour la production d’eau potable avec l’existence d’une prise d’eau aux Ponts-de-Cé et de 14 captages ou champs captant dans la nappe alluviale.
      La Loire sert également pour réalimenter l’Authion avec des prélèvements autorisés en situation normale (débit de la Loire supérieur à 150 m3/s à Montjean) pour 2,8 m3/s en Maine-et-Loire et 0,5 m3/s en Indre-et-Loire.
      La pêche est importante avec les pêcheurs aux lignes, les pêcheurs amateurs aux engins et filet et les pêcheurs professionnels. Une navigation de loisirs demeure encore sur la Loire.

      Mesures de protection sur le bassin versant

      • Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles Inondations liés aux crues de la Loire dans le val du Louet et confluence de la Loire et de la Maine (arrêté préfectoral du 9 décembre 2002), dans les vals de Saint‐Georges, Chalonnes‐sur‐Loire et Montjean-sur-Loire (arrêté préfectoral du 15 septembre 2003) et dans les vals du Marillais et de la Divatte (arrêté préfectoral du 22 mars 2004).
      • Zones sensibles à l’azote et au phosphore définies en application de la directive européenne du 21 mai 1991 relative au traitement des eaux résiduaires urbaines (arrêté du préfet coordonnateur du bassin Loire Bretagne du 9 janvier 2006).
      • Classement en captage prioritaire du captage de Fontevraud.
      • Arrêté préfectoral du 2 juillet 1996 sur la maîtrise des rejets issus des activités viticoles sur le bassin versant du Louet.
      • Arrêté préfectoral du Maine-et-Loire du 15 juin 2010 interdisant l’application de produits phytopharmaceutiques à proximité des milieux aquatiques.
      • Arrêtés de Déclaration d’Utilité Publique (DUP) déterminant les périmètres de protection des captages ou champs captants suivants : Montjean‐sur‐Loire, Chalonnes‐sur‐Loire, Champtoceaux, Gennes, La Bohalle, Le Thoureil, Les Ponts‐de‐Cé, Montsoreau, Rochefort‐sur‐Loire, St‐Georges‐sur‐Loire, St‐Martin‐de‐la‐Place, St‐Rémy‐la‐Varenne et Saumur.
      • Arrêtés de Déclaration d’Utilité Publique (DUP) déterminant les périmètres de protection des prises d’eau en Loire aux Ponts-de‐Cé.
      • Arrêté du préfet coordonnateur du bassin Loire-Bretagne du 10 juillet 2012 relatif au classement en liste 2 des cours d'eau, tronçons de cours d'eau ou canaux classés au titre de l'article L.214-7 du code de l'environnement. Sont concernés la Divatte du pont de la RD 763 jusqu'à la confluence avec la Loire et le Louet de la jonction amont avec la Loire (commune des Ponts-de-Cé) jusqu'à la jonction aval avec la Loire (commune de Chalonnes-sur-Loire).

      Plus d’information sur le bassin versant de la Loire