Phytoplanctons

    Temps de lecture :  min.

      Définition

      Cette altération illustre le développement de micro-algues en suspension dans l'eau.

      Origine

      Cette altération permet l'appréciation des Effets des Proliférations Végétales (EPV) dans les rivières, dues à un enrichissement des eaux en substances nutritives et à des conditions hydromorphologiques et environnementales particulières. Elle est déterminée à partir de l'analyse des concentrations en chlorophylle a et en phéopigments (révélateurs des algues en suspension dans l'eau), lorsqu'il y a eu prélèvement, et des valeurs de pH et de pourcentage de saturation en oxygène dissous dans l'eau (prises en compte simultanément), indicateurs de l'activité photosynthétique des algues et des  végétaux fixés ou en suspension dans l'eau.

      Effet principal

      Les phytoplanctons perturbent l'équilibre des milieux aquatiques et compromettant les usages liés à l'eau.

      Classes de qualité

      Classes de qualité selon SEQ-EAU

      En 2019, 89% des points sont classés en bonne ou très bonne qualité, 8% en qualité moyenne et seulement 3% en qualité médiocre. Il faut cependant noter que cette altération est très dépendante des conditions météorologiques (pluviométrie et température, notamment) et des caractéristiques des cours d'eau (pente, débit, ensoleillement).

      Plus d'info sur la qualité de l'eau 2019
      Évolution de la qualité de l'eau 2000-2018

      QualitéTrès bonneBonneMoyenneMédiocre
      Chlorophylle A et phéopigments (mg/l)2102550
      Algues (unité par ml)50250050 000500 000
      Taux de saturation en oxygène (O2)110130150200
      pH88,599,5

      Remèdes et prévention

      L'élimination de cette eutrophisation (enrichissement excessif du milieu en nutriments) passe par la limitation des rejets en phosphore et en nitrates, notamment urbains (contribution importante des lessives), industriels et agricoles (engrais, élevages).
      Le traitement du phosphore est réalisé dans certains systèmes d’épuration collectifs de grande capacité : la déphosphatation.