Matières phosphorées

    Temps de lecture :  min.

      Définition

      Cette altération est composée de deux paramètres le phosphore total et les phosphates.
      Le phosphore est un élément essentiel pour le bon développement des organismes. Il est le principal facteur limitant de l'eutrophisation (avec l’azote, qui lui est moins limitant que le phosphore), présent en faible concentration dans le milieu naturel.

      Origine

      Les flux de phosphore ont trois origines : l’assainissement domestique collectif, les rejets des bâtiments d’élevage et des départs de phosphore par érosion des sols. Ce dernier paramètre est très difficile à évaluer et dépend non seulement du type de sol, de sa richesse en phosphore mais aussi de l’occupation du sol et de l’aménagement de l’espace.

      Effet principal

      Une augmentation de la concentration de cet élément dans un cours d’eau engendre un développement très important des plantes, pouvant être à l’origine de l’eutrophisation du milieu aquatique. Par réactions en chaîne, cette prolifération provoquera la chute du taux d’oxygène dissous et aura pour conséquence la perturbation de la vie aquatique. Contrairement à la pollution organique, dont une partie s’autoépure assez rapidement, les charges de phosphore rejetées dans le cours d’eau ont tendance à s’additionner de l’amont à l’aval du cours d’eau.

      La qualité est moyenne en 2019, avec 33% des points sont classés en bonne qualité et 50% en qualité moyenne. 17% des points sont de médiocre voire de mauvaise qualité.

      Plus d'info sur la qualité de l'eau 2019
      Évolution de la qualité de l'eau 2000-2018

      Classes de qualité

      Classes de qualité selon SEQ-EAU

      QualitéTrès bonneBonneMoyenneMédiocre
      Phosphates (mg/l P043+)0,10,512
      Phosphores total (mg/l P)0,050,20,51

      Remède et prévention

      L'élimination de cette eutrophisation (enrichissement excessif du milieu en nutriments) passe par la limitation des rejets en phosphore, notamment urbains (contribution importante des lessives),  industriels et agricoles (engrais, élevages).
      Le traitement est réalisé dans certains systèmes d’épuration collectifs de grande capacité : la déphosphatation.
      Depuis 1990,  on observe une réduction des teneurs en phosphore des rejets domestiques, conséquence directe de la suppression des polyphosphates dans les produits ménagers. Les phosphates dans les lessives domestiques sont interdits, par un décret, depuis le 1er juillet 2007. Cependant, d’autres produits peuvent encore contenir du phosphore (lessives industrielles, liquides vaisselle domestiques, les savons et shampoing…). Une mesure du Grenelle de l’Environnement, prévoit, à ce titre, l’interdiction de l’utilisation des phosphates dans tous les produits lessiviels à compter de 2012.