Indice diatomées

    Temps de lecture :  min.

      Définition

      Les diatomées sont des algues microscopiques unicellulaires. Elles sont identifiables à la forme de leur squelette siliceux : le frustule. Celui-ci est constitué de deux valves s’assemblant comme le fond et le couvercle d’une boîte

      Le squelette siliceux protège la structure interne composée d’un noyau et de plastes responsables de la couleur des cellules.
       Leur taille varie de quelques micromètres à plus de 500 micromètres. Certaines espèces constituent des colonies aux formes variables : en chaînette, en ruban ou en étoile.
      Les diatomées sont présentes dans de nombreux milieux : l’eau (douce, salée et saumâtre, courantes et stagnantes), les sols humides et circule dans l’air via les aérosols. En milieu aquatique, on distingue de façon générale les diatomées benthiques vivant sur des supports et les diatomées phytoplanctoniques vivant en suspension dans la colonne d’eau.
      L’ensemble des paramètres qui caractérisent une eau a une influence sur la population diatomique qui informe l’hydrobiologiste sur la qualité des eaux : acidité, salinité, niveau et nature des pollutions organiques. En effet, l’association et la diversité des diatomées dans un relevé reflètent les conditions environnementales. Ainsi l’étude de la population diatomique traduit bien les pollutions organiques et est également bien corrélée avec les concentrations en phosphore, qui reflètent le degré d’eutrophisation. En revanche, les effets des pesticides et des métaux lourds ne peuvent être distingués de ceux de la charge organique généralement associée.

      Méthode

      Prélèvement

      L’Indice Biologique Diatomées consiste à prélever les diatomées benthiques sur une station en tenant compte des conditions hydrologiques, de la nature et de la taille des supports. Un seul échantillon est réalisé par station. Les diatomées sont récupérées dans un pot de prélèvement dont la méthode varie suivant le support échantillonné. Le brossage des pierres (voir photo) est une méthode souvent utilisée.

      Préparation des lames

      Cette opération consiste à éliminer la matière organique et le carbonate de calcium de l’échantillon et à préparer des lames d’observation microscopique de densité optimale pour le dénombrement et l’identification des diatomées.

      Détermination

      Le nombre d’espèces actuellement connues est proche de 100 000, réparties en 250 genres. Leur classification est en évolution permanente. Cependant, certains ouvrages de référence décrivent des paramètres d’identification et de classification selon la morphologie des cellules.

      A la base de cette classification, deux ordres sont distingués :

      •     les Centriques, à symétrie radiale, rassemblent les espèces rondes et cylindriques.
      •     les Pennées, à symétrie bilatérale, regroupent les autres espèces.

      Ensuite, c’est l’ensemble des caractéristiques (stries, cloison, soies, protubérances, etc.) des valves qui, associé à la forme générale de la cellule, permet l’identification de la diatomée.

      Résultats

      Une liste floristique de diatomée est obtenue après observation de la lame.
      Un calcul de l’Indice Biologique Diatomée est obtenu grâce à cette liste floristique.

      Pour le peuplement des diatomées, la situation est moyenne en 2019 : 27% en bon état et très bon état, 63% des points sont classés en état moyen et 10% des points sont classés en état médiocre.

      Plus d'info sur la qualité de l'eau 2019
      Évolution de la qualité de l'eau 2000-2018

      Classe de qualité et interprétation

      QualitéTrès bonneBonneMoyenneMédiocre
      Armoricain : tous cours d'eau16,51410,56
      Tables calcaires : tous cours d'eau1714,510,56
      Loire1714,510,56

      La liste floristique accompagnant l’indice est un outil précieux permettant de mettre en évidence des perturbations particulières. L’interprétation prend, à ce niveau, toute sa valeur puisqu’il est possible de détecter une pollution organique, une eutrophisation, une salinité ou une acidification d’une eau. Par contre, les pollutions dues aux métaux lourds exercent une influence sur les communautés de diatomées difficile à quantifier.