Anjou - Département de Maine-et-LoireAnjou - Département de Maine-et-Loire
Nos sites web
Observatoire de l'eau, maine-et-loire.fr Données et infos pratiques sur l'eau en Anjou

Pesticides

Temps de lecture :  min.

    Définition

    Ces  indicateurs permettent de caractériser la qualité des cours d’eau vis-à-vis des pesticides au travers de :

    • l’évolution de la concentration totale en pesticides (moyenne arithmétique des analyses quantifiées de pesticides par station et par an) ;
    • l’évolution du respect des limites règlementaires sanitaires (eau brute et eau distribuée) ;
    • l’évolution du respect des normes de qualité environnementale NQE-CMA (concentration maximale admissible) et/ou NQE-MA (moyenne annuelle) en vigueur pour les substances prioritaires DCE.

    La plupart des pesticides sont des molécules organiques de synthèse dont les propriétés toxiques permettent de lutter contre les organismes (animal ou végétal) considérés comme nuisibles. Ils sont principalement utilisés en agriculture, mais aussi par les collectivités (entretien des voiries, jardins publics) et les particuliers en jardinage.

    D’un point de vue réglementaire, on distingue les produits utilisés principalement pour la protection des végétaux (que l’on appelle produits phytopharmaceutiques, ou plus communément, produits phytosanitaires - directive 91/414/CE), des autres produits que l’on appelle biocides (définis notamment dans la directive 98/8/CE). Concernant les résidus retrouvés dans les eaux, il s’agit du même paramètre « pesticides » qui inclut toutes les substances permettant de lutter contre les organismes considérés comme nuisibles (agriculture, entretien de voirie ou d’espace vert, usage collectif ou privatif).

    Effet principal

    Une fois dispersés dans l’environnement, les pesticides peuvent affecter d’autres espèces que celles visées par les traitements et venir altérer la qualité des eaux et des milieux aquatiques, posant des problèmes notamment pour la production d’eau potable et la vie aquatique.

    52% des points de surveillance sont classés en bonne qualité et 26% en qualité moyenne. Il reste donc 32% des points en qualité médiocre voire mauvaise. Il faut toutefois noter que ce système d'évaluation de la qualité ne tient pas compte de toutes les molécules retrouvées et de toutes les analyses faites sur le territoire.

    • Les recherches de pesticides sont effectuées par plusieurs laboratoires et le nombre de molécules recherchées peut fluctuer entre 200 et 300 avec des fréquences de 6 à 18 analyses par an.
    • 157 molécules différentes ont été retrouvées en 2019 sur 620 molécules recherchées. Les molécules les plus fréquemment retrouvées (63% des stations) sont des produits de dégradation du métolachlore et de l'atrazine. La concentration record de 8,6 µg/L concerne l'AMPA sur la station de l'Oudon à Châtelais.

    Plus d'info sur la qualité de l'eau 2019
    Évolution de la qualité de l'eau 2000-2018

    Classes de qualité

    Qualité du cours d'eauTrès bonne (seuil 1)Bonne (seuil 2)Moyenne (seuil 3)Médiocre (seuil 4)
    Somme de toutes les molécules0,5 µg/l2 µg/l3,5 µg/l5 µg/l

    Remèdes et prévention

    Plusieurs mesures peuvent permettre de diminuer les teneurs en pesticides dans les cours d’eau :

    • Diminution de l'utilisation des pesticides dans les cultures,
    • Respect des modalités et précautions d’emploi de ces produits,
    • Réduction du flux de pollutions,
    • Protection contre les déversements accidentels.
    Retour en haut de la page

    Nos sites web

    maine-et-loire.fr
    Fermer le menu